Positionnement publicitaire | Les réseaux sociaux, ça aide pour Google ?

Mis à jour : 18 mars 2018


Quicksprout a récemment publié ces montages graphiques impressionnante sur l'état du référencement Web qui illustre comment le domaine a évolué au cours des dernières années en réponse aux mises à jour des algorithmes de Google et à la montée constante du contenu en tant que priorité.



En jetant un coup d'œil sur l'image, une chose en particulier a attiré notre attention: l'importance que les entreprises et les agences Web placent sur les réseaux sociaux en pensant à leur stratégie de référencement.


L'infographie illustre les résultats du "Rapport de 2013 sur l'état de la recherche d'Econsultancy" , dans lequel 74% des entreprises et 82% des agences webmarketing interrogées ont déclaré que les médias sociaux sont quelque peu ou fortement intégrés dans leur stratégie de référencement.



Deux mois après qu'Econsultancy ait recueilli les données de son rapport, Matt Cutts de Google a publié une vidéo dans laquelle il mentionnais que les signaux sociaux - des mesures telles que les mentions «J'aime» sur Facebook et les abonnés Twitter, qui indiquent l'autorité et l'influence d'un profil - n'affecte pas les résultats de recherche.


Cette déclaration a jeté les commerçants et webmaster par terre; ils avaient opéré sous l'hypothèse (ce qui est compréhensible - plus de détails ci-dessous) que les signaux sociaux étaient pris en compte dans l'algorithme de recherche de Google comme une indication de fiabilité et de qualité.


Pour cet article, nous avons décidé de plonger plus profondément à savoir ce que la déclaration de M. Cutts signifie pour la relation entre le social et le référencement Web et d'apprendre comment les développeur Web centrés sur le référencement Web pensent aux médias sociaux maintenant que les signaux sociaux sont hors du portrait.


Commençons par quelques informations de fond sur le dialogue autour du social et du référencement de site Web au cours des dernières années.


Un peu d'histoire


Comme nous l'avons mentionné ci-dessus, la déclaration de Cutts à l'effet que Google ne regarde pas les signaux sociaux lors de la détermination du positionnement d'une page Web est une grande surprise pour l'industrie du marketing en ligne. Après tout, dans une vidéo publiée en décembre 2010, Cutts lui-même a déclaré que les signaux sociaux étaient un facteur de classement.


Dans cette vidéo, Cutts renvoie les téléspectateurs à l'article The Search Engine Watch par Danny Sullivan pour lequel Sullivan avait parlé directement avec Bing et Google afin d'apprendre comment les deux moteurs de recherche considèrent les signaux sociaux comme un facteur de classement.


Les deux moteurs de recherche ont dit à Sullivan que votre identité en tant que personne sur Twitter peut avoir un impact sur la qualité de la recherche sur le Web.


Diverses études, notamment le Rank Correlation 2013 de SearchMetrics et les études de cas présentées dans cette infographie de Quicksprout, ont donné plus de poids à l'idée que les moteurs de recherche considèrent les signaux sociaux lorsqu'ils classent une page Web.


Donc, vous pouvez comprendre pourquoi les spécialistes du marketing ont été consternés et un peu contrariés quand, trois ans plus tard, Google leur a dit «non, désolé les gars, nous ne regardons pas ce genre de choses en ce moment».


Malgré  tout ce va-et-vient, Neil Patel, expert SEO et fondateur de Quicksprout, a récemment exhorté les Webmaster à ne pas négliger l'impact social sur le référencement Web trop rapidement; il pense que social est le nouveau référencement sur internet, et son argument est assez convaincant.


Pourquoi Patel pense-t-il que le social est le nouveau référencement Web, et comment les autres Webmaster's intègrent-ils le social dans leur stratégie de référencement? Nous nous sommes penché sur ce sujet et avons identifié 5 choses clés que tout développeur Web devrait savoir sur l'impact des médias sociaux sur le référencement Web en 2018.


Nos recherches nous ont également laissé avec quelques questions; Faites nous part de votre point de vue et de vos commentaires au bas de cette page ;)


1. Les liens sociaux peuvent ou ne peuvent pas booster votre classement de recherche?


D'accord, les signaux sociaux relatifs à l'autorité d'un profil sont sortis, mais est-ce que Google considère que les liens publiés sur les comptes sociaux sont des backlinks crédibles? Quand un article devient viral sur Twitter, est-ce que ces nouveaux liens boostent le classement de la recherche?


Beaucoup de développeur Web croient que les liens vers votre site internet via les comptes de médias sociaux ont un impact majeur sur vos classements. Selon le conseiller en marketing Brian Honigman :


«Aujourd'hui, les liens sont principalement réalisés en développant un contenu original qui est à son tour partagé sur les médias sociaux. Les liens vers votre contenu sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+, YouTube et d'autres réseaux sociaux aident les moteurs de recherche à comprendre quels sites Web sont crédibles et doivent être classés en fonction des expressions clés.»


Dans l'interview de Danny Sullivan en 2010 avec Google et Bing pour son article "Search Engine Watch", Google indique d'abord qu'il n'incorpore pas le nombre de fois qu'un lien a été twitté dans son algorithme de classement de recherche, et ensuite il dit qu'il le fait. Bing de son coté dit qu'il regarde définitivement ces données:


«Nous prenons en compte la fréquence à laquelle un lien a été tweeté ou retweeté, ainsi que l'autorité des utilisateurs de Twitter qui ont partagé le lien.»


Alors que la vidéo, en 2014, de Cutts est claire sur l'absence de signaux sociaux de l'algorithme de recherche, il dit que Google explore les sites Web sociaux pour les données de la même manière que n'importe quel autre site Web:


«Les pages Facebook et Twitter sont traitées comme toutes les autres pages de notre index Web, et donc si quelque chose se passe sur Twitter ou se produit sur Facebook et que nous sommes en mesure de l'explorer, nous pouvons le retourner dans nos résultats de recherche


Cela m'amène à penser que si l'autorité d'un compte social n'a pas d'impact sur le rang de la recherche, les liens publiés sur les médias sociaux peuvent être marqués comme des backlinks crédibles et influencer ainsi le classement d'une page.


À retenir: Quand Cutts a déclaré que Google ne prenait pas en compte les signaux sociaux, nous avons compris qu'il signifiait des indices sur l'autorité d'une entreprise particulière sur les médias sociaux, ce qui est différent du nombre de fois où une page Web a été associée aux réseaux sociaux.


2. Classement des profils de médias sociaux dans les moteurs de recherche


Alors que les partages sociaux peuvent ou non affecter la position d'une page Web dans les listes de recherche, vos pages de réseaux sociaux influencent définitivement le contenu des résultats de recherche. En fait, les profils de médias sociaux sont souvent parmi les meilleurs résultats dans les listes de recherche pour les noms de marque. Lorsque nous avons effectué une recherche sur «General Electric» dans Google, les profils Instagram et Pinterest de l'entreprise figuraient respectivement aux 5ème et 6ème rangs, et Twitter était le 8ème résultat.



En outre, Google a affiché les informations sur le profil Google+ de la société dans la barre latérale de droite en haut de la page des résultats de recherche.



Les réseaux sociaux peuvent sembler être plus personnels que les pages Web, et ils sont un excellent moyen d'avoir une idée de la personnalité d'une entreprise dès le départ. Lorsque nous faisons des recherches sur une entreprise, nous ne savons pas grand-chose à propos de leur page Twitter ou Facebook. Donc, si un compte social apparaît en haut des résultats de recherche, nous sommes tout aussi susceptibles de cliquer dessus que de cliquer sur leur site Web.


À retenir: Il ne fait aucun doute que vos profils sociaux sont importants pour Google et en particulier pour les personnes qui vous recherchent en ligne. Quelques canaux sociaux actifs peuvent rendre l'expérience de connaître votre marque en ligne plus amusante, engageante et personnelle. En outre, même si certains considèrent que Google+ est un canal social non essentiel, les spécialistes du marketing ne doivent pas ignorer le fait que le profil Google+ d'une entreprise est l'une des premières choses qu'un internaute verra (et potentiellement cliquer). En tant que tel, il est rentable d'avoir un profil avec des informations à jour et un contenu attrayant.


3. Les canaux de médias sociaux sont aussi des moteurs de recherche


De nos jours, les gens ne vont pas seulement sur Google et sur Bing pour chercher des trucs; Ils utilisent également les médias sociaux pour trouver ce qu'ils cherchent.


Cela fonctionne de plusieurs façons: d'abord, si vous êtes actif sur Twitter, il est tout à fait possible que les utilisateurs découvrent la nouvelle application de distribution de contenu de votre entreprise après avoir recherché des tweets liés au marketing de contenu avec le moteur de recherche de Twitter. De même, les marques qui se prêtent au beau contenu visuel peuvent bénéficier de rendre leur contenu visible sur Pinterest et Instagram en utilisant des hashtags et en classant correctement leurs épingles.


En outre, comme mentionné au point numéro 1, si quelqu'un veut vérifier votre entreprise, il est susceptible d'ouvrir Twitter et Facebook et faire une recherche rapide pour voir quel genre de présence vous avez sur chaque réseau. YouTube et, bien sûr, Google+ sont également des moteurs de recherche.



Le moteur de recherche Instagram récemment réorganisé


Voici quelques statistiques impressionnantes qui illustrent à quel point les internautes utilisent les médias sociaux pour effectuer des recherches:

  • En 2010, Twitter a traité 19 milliards de requêtes de recherche par mois (soit plus de 5 fois les requêtes traitées par Bing!).

  • En 2012, Facebook a déclaré avoir reçu environ un milliard de requêtes de recherche par jour.

  • En mars 2010, YouTube a reçu environ 3,7 milliards de requêtes de recherche par mois. En outre, 100 heures de vidéo sont mises en ligne sur YouTube chaque minute, ce qui en fait l'un des plus grands référentiels de contenu sur le Web.


À retenir: Les entreprises devraient élargir leur concept de référencement pour inclure non seulement les moteurs de recherche traditionnels - Google et Bing - mais aussi les moteurs de recherche sociaux.


Lors de la recherche d'une marque sur Facebook ou Twitter, il n'est pas rare de voir apparaître plusieurs profils différents, et il n'est pas toujours évident de savoir quelle est la vraie affaire. Les marketeurs doivent veiller à ce que les utilisateurs puissent facilement identifier leurs profils sociaux officiels.


Cela peut signifier supprimer des comptes en double et/ou étiqueter clairement chaque compte social afin que les utilisateurs comprennent à quoi ils servent (par exemple, des comptes pour les ressources humaines ou la presse par rapport aux pages de marques générales).


4. Pas maintenant ne signifie pas jamais

Ce n'est pas parce que Google affirme que les signaux sociaux n'ont pas d'impact sur le classement des recherches qu'il ne le sera jamais. Les médias sociaux ne montrent aucun signe de devenir une partie moins importante de la présence en ligne d'une marque ou d'une personne de sitôt; de plus, étant donné que les stratégies de création de liens comme les blogs invités sont devenues un moyen moins fiable d'indiquer la qualité d'une page Web, il est logique que les moteurs de recherche commencent à rechercher d'autres signaux d'autorité et de valeur.


À retenir: Il n'y a aucune raison pour que les signaux sociaux ne commencent pas à affecter les classements de recherche à l'avenir, donc les marques intelligentes continueront à renforcer leur autorité sur les réseaux sociaux clés et à penser au social lors de la conception de leur stratégie de référencement.


5. Ne pas oublier Bing

Google a peut-être fait marche arrière et changé sa position sur les signaux sociaux, mais il n'y a aucune preuve que ce que Bing a dit à Sullivan lors de son interview sur Search Engine Watch n'est pas vrai aujourd'hui.


Rappelez-vous, Bing a déclaré: «Nous regardons l'autorité sociale d'un utilisateur. Nous regardons combien de personnes vous suivez, combien vous suivent, et cela peut ajouter un peu de poids à une liste dans les résultats de recherche réguliers.»


À retenir: Bing, qui est le deuxième moteur de recherche le plus utilisé, a montré clairement comment leur algorithme intègre les signaux sociaux dans leurs résultats de recherche, et, contrairement à Google, ils n'ont pas fait volte-face sur la question. Avec sa part de marché en croissance constante, les entreprises seraient judicieuses d'inclure Bing dans leurs stratégies de référencement.


Conclusion


L'affirmation de Cutts selon laquelle l'algorithme de recherche de Google ne tient pas compte des signaux sociaux ne devrait pas être considérée comme une invitation pour les marketeurs à rejeter l'impact du social sur le référencement. Au lieu de cela, ceux-ci devraient élargir leur concept de recherche et de référencement pour prendre en compte la panoplie de façons dont les gens trouvent du contenu sur le Web. Ils doivent également réfléchir aux effets positifs que le trafic social peut avoir sur leurs classements de recherche, ainsi que l'importance des profils sociaux sur les résultats de recherche de première page.


En fin de compte, le Web consiste à établir des relations, à encourager le public, à exprimer son identité et à partager ses idées. Il est intrinsèquement social et il n'y a pas de raison pour que les meilleures pratiques de référencement aillent à l'encontre de cela, spécialement depuis que les règles qui gouvernent le référencement sont établies pour que le Web un endroit plus agréable et utile.

Boxcom | Concetion de site Web et rférencement Web Québec

581.741.7767